Comment l’articulation s’abîme-t-elle ?

En cas de saignements répétés, l’inflammation et l’épaississement de la membrane synoviale peuvent devenir permanents (ou chroniques), fragilisant celle-ci durablement (1).

Il se crée dès lors un cercle vicieux dans lequel les altérations de la membrane synoviale favorisent l’apparition de nouveaux saignements et ces saignements détériorent de nouveau la membrane synoviale, et ainsi de suite.

La présence répétée de sang dans l’articulation peut conduire à des dommages au niveau du cartilage et de l’os, une diminution du volume des muscles et une perte de mouvement (1,2).

Les dommages articulaires peuvent débuter dès le plus jeune âge, même en l’absence de symptômes. Les atteintes chroniques n’apparaissent généralement qu’après 10 à 20 ans d’évolution silencieuse et progressive (3).

 

Effet des saignements articulaires sur le développement de l’arthropathie (2,4-6)

 

Références :
1. Fédération Mondiale de l’Hémophilie. Lignes directrices pour la prise en charge de l’hémophilie. 2e édition. Blackwell Publishing Ltd., 2012.
2. Cockenpot E, et al. Lésions musculosquelettiques dans l’hémophilie. Traité EMC Radiologie et imagerie médicale – musculosquelettique – neurologique – maxillofaciale 31-191-A-10, 2012.
3. Oldenburg J. Optimal treatment strategies for hemophilia: achievements and limitations of current prophylactic regimens. Blood 2015;125(13):2038-44.
4. Šalek SZ, et al. Beyond stopping the bleed: short-term episodic prophylaxis with recombinant activated factor FVII in haemophilia patients with inhibitors. Blood Transfus 2017;15(1):77-84.
5. Rodriguez-Merchan EC, et al. Joint protection in haemophilia. Haemophilia 2011;17(Suppl 2):1-23.
6. van Vulpen LFD, et al. Differential effects of bleeds on the development of arthropathy – basic and applied issues. Haemophilia 2017;23(4):521-527.
Nouveaux articles bientôt disponibles !
Inscris-toi pour en être averti !