L’enjeu des taux de facteur de coagulation

Chez les personnes hémophiles, il existe un lien entre la sévérité de la maladie et le taux de facteur de coagulation dans le sang (1).

Il a notamment été observé que les patients atteints d’hémophilie modérée, qui ont un taux de facteur de coagulation plus élevé (> 1 IU/dL), présentaient moins d’hémorragies et préservaient mieux leur fonction articulaire que les patients atteints d’hémophilie sévère (1).

Pour remplacer le facteur de coagulation naturel manquant, il est proposé des injections de facteur VIII aux hémophiles A et de facteur IX aux hémophiles B : c’est le « Traitement de substitution » (1).

Il convient d’administrer la bonne dose de concentré de facteur à la bonne fréquence pour augmenter le taux circulant de facteur du patient (1).

 

Référence :
1. Fédération Mondiale de l’Hémophilie. Lignes directrices pour la prise en charge de l’hémophilie. 2e édition. Blackwell Publishing Ltd., 2012.
Nouveaux articles bientôt disponibles !
Inscrivez-vous pour en être averti !