Paroles d’Hémophiles Franck, 55 ans « Les hémophiles se mettent beaucoup de freins »

Franck a eu une pratique de l’activité physique en dents de scie au cours de sa vie, il sait donc combien cette pratique est essentielle pour protéger ses articulations et nous le dit.

En savoir plus :

COMMENT L’ARTICULATION S’ABÎME-T-ELLE ?

Paroles d’Hémophiles Guillaume, 34 ans « C’est toujours la douleur qui me rattrape »

Guillaume partage avec nous son ressenti de la douleur liée à l’hémophilie.

Il nous révèle comment il a appris à interpréter le signal de la douleur pour en prévoir les limitations et adapter ses activités et son traitement. Il évoque les méthodes, médicales ou traditionnelles, qu’il utilise ou envisage pour soulager ses douleurs.

Vous voulez en savoir plus sur la douleur de l’hémophilie ? Voici les articles qui pourraient vous intéresser :

POURQUOI L’HÉMOPHILIE PEUT-ELLE FAIRE MAL ?
QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE DOULEUR AIGUË ET UNE DOULEUR CHRONIQUE ?
POURQUOI PARLER DE LA DOULEUR ?

Paroles d’Hémophiles Guillaume, 34 ans « Le sport aide à protéger mes articulations »

Guillaume pratique intensément la course à pied, le triathlon, le tir à l’arc…

Il nous explique comment il a pu atteindre le sport de haut niveau malgré les contraintes de l’hémophilie. Il évoque les bénéfices que lui apporte le sport au quotidien, pour la santé de ses articulations et l’apport de la discipline sportive dans le suivi de son traitement anti-hémophilique.

Vous voulez en savoir plus sur le sport et l’hémophilie ? Voici un article qui pourrait vous intéresser :

COMMENT PRATIQUER UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE EN TOUTE SÉCURITÉ ?

Paroles d’Hémophiles Nicolas, 47 ans « Renforcer mes muscles protège mes articulations »

Nicolas nous raconte son quotidien avec l’hémophilie.

Conscient très tôt de l’importance de préserver ses articulations, ce sportif aguerri a su adapter sa pratique et son traitement pour limiter l’impact de sa maladie.

Des saignements articulaires à la gestion de la douleur, il partage avec nous son expérience et nous montre comment, avec quelques précautions, on peut profiter pleinement de la vie quand on est hémophile.

L'article suivant pourrait vous intéresser :

COMMENT CHOISIR SES ACTIVITES PHYSIQUES ?

HAUT